Biographie et fiction sur L'Or des livres (Regroupement thématique d'articles)

Publié le par Emmanuelle Caminade

Biographie et fiction sur L'Or des livres (Regroupement thématique d'articles)

Pourquoi pas une biographie ? C'est ce que font tous les écrivains en panne."
( Emmanuel Carrère, "Le Royaume")

De pures biographies, on n'en trouve pas sur L'Or des livres, mais seulement deux essais biographiques dressant un portrait intimiste de Sade au travers de sa correspondance essentiellement féminine, ou de Tchekhov au travers de l'analyse de ses pièces de théâtre (et notamment de la critique des diverses interprétations des metteurs en scène) :

- Sade et ses femmes, de Marie-Paule Farina

- Une âme douce,  de Alexandre Minkine

On peut y trouver de plus quelques récits ou témoignages autobiographiques - dont deux inédits (initialement parus en feuilleton de manière éphémère dans le club de Mediapart) :

- Journal d'un homme libre, de Mohamed Benchicou

- Le pain nu, de Mohamed Choukri

- Passagère du silence, de Fabienne Verdier

- Dieu, Allah, moi et les autres, de Salim Bachi

- L'exil des harkis de Ben Boukhtache (inédit)

- Au-delà des murs, de Ben Boukhtache (inédit)

 

La citation d'Emmanuel Carrère vise assurément - et avec autodérision - la biographie romancée, un genre littéraire très à la mode de nos jours dans lequel il s'est illustré. Il y a longtemps en effet que le roman s'est emparé de la biographie factuelle pour la rendre plus vivante. Pour reconstruire et mettre en scène la vie d'un personnage célèbre ou moins connu en en privilégiant certains épisodes sans prétendre à l'exhaustivité, en insistant souvent sur la psychologie et en intégrant même des éléments fictifs.

Et si cette citation en forme de boutade est sans doute vraie pour quelques auteurs, elle ne l'est pas pour la majorité. Beaucoup s'intéressent ainsi à certains aspects ou certaines périodes de la vie d'un personnage car ils leur sont prétextes à développer des thèmes qui leur sont chers, et à se livrer à une véritable réinvention poétique.

Sur L'Or des livres les fictions biographiques critiquées s'inspirent le plus souvent de la vie d'écrivains, de poètes ou d'artistes, de personnages historiques ou liés à l'histoire, ou de scientifiques  :

Fictions biographiques

 

Ecrivains, poètes, artistes :

- Laure, Flaubert et moi, de Cécile Delîle (autour de Maupassant et de Flaubert)

- Romain Gary, brève escale en Corse, de Jérôme Camilly (autour de Romain Gary et de la Corse)

- Le dernier été d'un jeune-homme, de Salim Bachi (autour du jeune Camus et de son destin d'écrivain)

- L'homme dans la guerre, de Bernard Maris (autour de Maurice Genevoix et Ernst Jünger face à la guerre)

- Bleu Conrad, de Maddalena Rodriguez-Antoniotti (autour de Joseph Conrad et de la Corse)

- L'oragé, de Douna Loup (autour du grand poète malgache Jean-Joseph Rabearivelo)

- Soliste, de Laure Limongi (autour du pianiste Glenn Gould)

- Le balcon, de Cécile Delîle (autour d'Edouard Manet et de Berthe Morisot)

 

Personnages historiques ou liés à l'histoire :

- Le roman d'Abd-el-Kader, de Loïc Barrière

- Le Consul, de Salim Bachi (autour du "Juste" Aristides de Sousa Mendes)

- Anne F., de Hafid Aggoune (autour d'Anne Frank)

- Moi, Khaled Kelkal, de Salim Bachi

Scientifiques...  :

- Le principe, de Jérôme Ferrari (autour du grand physicien allemand Werner Heisenberg)

- Ma dernière création est un piège à taupes, de Oliver Rohé (autour de Mikhaïl Kalachnikov et de son invention mortifère)

- Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes, de Thomas Giraud (sur les années de formation du géographe libertaire Elisée Reclus)

 

Par ailleurs, si nombre de fictions recèlent une part d'autobiographie, certaines se présentent comme pleinement autobiographiques ou "familiobiographiques".

 

Vers l'autofiction ou la "familiofiction":

 

Comment gagner sa vie honnêtement, de Jean Rouault

Anomalies des zones profondes du cerveau, de Laure Limongi

Chantiers, de Marie-Hélène Lafon (autour de son métier d'écrivain)

La petite Borde, d'Emmanuelle Guattari (autour de sa vie d'enfant à la clinique psychiatrique où travaillaient ses parents)

Ciels de Loire, d'Emmanuelle Guattari (autour de sa vie d'adolescente, après avoir quitté La petite Borde)

 

Avec tes mains d'Ahmed Kalouaz (sur son père)

Une étoile aux cheveux noirs, d'Ahmed Khalouaz  (sur sa mère)

Les ensorcelés, de Fadela Hebbadj (sur sa tragique histoire familiale)

Retour à Mouaden, de Dominique Memmi (autour de la vie de son grand-père)

 

Retour Page d'Accueil

Commenter cet article