"Inauguration de l'ennui" de Guillaume Siaudeau

Publié le par Emmanuelle Caminade

 

Pour Guillaume Siaudeau, la poésie est accessible à tous et chacun de nous est poète : «il suffit d’ouvrir l’oeil, mais le bon», de regarder le monde autour de soi et de se regarder. Et, portant un regard léger et décalé sur les petites choses, il nous offre des poèmes en vers libres, sans fioritures, leur donnant une envergure inattendue :

Pour comparer

Comment t’expliquer ça
Ah si tiens
imagine l’envergure
d’une mouche
vue d’une miette

Inauguration de l’ennui  effleure des choses plus profondes qu’il n’y paraît : notre difficulté à vivre, notre lassitude et nos découragements, notre mélancolie face au temps qui passe et à ce que nous faisons de nos vies. Et le poète nous y invite à rouler «à contre-sens / sur l’autoroute / de l’ennui», l’ennui étant pour lui l’endroit de prédilection où se niche la poésie.

Le recueil réunit 119 courts poèmes aux titres malicieux comme :

Haute voltige

Frôler l’ennui
sans toucher
au courage

Des poèmes dans lesquels l'auteur  aime jouer sur les mots et les expressions :

«sûr qu’il aurait préféré / être l’ombre / (…) / d’un doute / que de lui-même»

Ayant toujours un petit côté loufoque :

Simple constat

Les nuits
comme les tartines
tombent trop souvent
du mauvais côté

Et qui résonnent comme des éclats de rire salvateurs. Car pour Guillaume Siaudeau le poème semble reposer avant tout sur le rire.

Il s’agit de rire de tous ces menus événements offerts par notre quotidien :

Sauvetage

Un fou rire lié
à une chasse d’eau défectueuse
Ce n’est pas
la première fois
que je trouve
un poème abandonné
sur une aire
d’autoroute

Mais aussi de rire de nous, de nos rêves, de nos velléités et de nos échecs :

Au pied des falaises

La pluie érode
peu à peu le courage
De temps à autre
un projet
tombe à l’eau

Si j’te chope

Qui s’amuse
à tirer
des comètes
sur les plans

Et ces petits poèmes sans prétention nous incitent à voir le bonheur à notre porte :

Contrefaçon

Tant de bonheur
à revendre
Sans doute
de la contrefaçon

C’est ainsi toute une philosophie de l’existence que nous propose avec simplicité Guillaume Siaudeau au travers de ce recueil poétique revigorant.

 

 

 

 

Inauguration de l’ennui, Guillaume Siaudeau, Alma, 1er mars 2018, 140 p.

A propos de l'auteur :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Siaudeau

On peut trouver sur ce blog la critique de son premier roman Tarte aux pommes et fin du monde (Alma, 2013) : ICI

 

Retour Page d'Accueil

Publié dans Poésie, Recueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quentin Grandin 06/04/2018 21:20

Simple,
Efficace.