"Travers de routes", de Damien Personnaz

Publié le par Emmanuelle Caminade

"Travers de routes", de Damien Personnaz

Travers de routes est le témoignage d'un humanitaire revenant sur son parcours. Un témoignage forcément empreint de subjectivité mais en rien narcissique qui évite le piège du pathos et du voyeurisme et s'affirme surtout comme le partage d'un vécu, d'une expérience féconde pouvant inviter aussi le lecteur à la réflexion.

Sur le terrain, de ses premiers voyages d'adolescent naïf avide d'aventures à ses missions professionnelles auprès de la Croix-Rouge internationale et de l'UNICEF pendant plus de vingt ans, Damien Personnaz aborde les bouleversements engendrés par les conflits divers et les massacres ou génocides ayant affecté ces nombreux pays visités par le biais d'anecdotes reflétant un quotidien ordinaire. Des anecdotes pouvant parfois paraître anodines mais s'avérant toujours révélatrices.

 

L'auteur nous relate ainsi de manière très vivante, très évocatrice, huit petites histoires pour lui marquantes qui se déroulèrent en Afrique du Sud, en Inde et au Pakistan, au Kurdistan turc et au Libéria, en Erythrée, au Rwanda et en Angola. Des sortes «d'instantanés de [sa] réalité "objective"» livrés en toute sincérité tels qu'ils furent perçus, et s'insérant dans la chronologie d'un parcours dont ils soulignent l'évolution.

Après avoir rapidement rappelé la situation du pays à l'époque dans une sorte de prologue en italique, il s'attaque chaque fois au coeur de son sujet en réussissant à camper immédiatement un climat dans un style très alerte, tout en donnant en quelques traits une certaine profondeur psychologique aux personnages réels qu'il met en scène. Et, le plus souvent, un bref épilogue - également en italique – vient instruire le lecteur de la situation actuelle du pays évoqué.

 

Ce regard à la marge sur des faits paraissant souvent un peu décalés et datant de 1979 à 1997 donne ainsi à l'auteur un double recul et, plus qu'un long discours argumenté et étayé, il aide à se débarrasser des aprioris bien-pensants et des points de vue manichéens comme de toute certitude. «Voyager et aider», qu'est donc devenue «cette fulgurante révélation qui avait illuminé son coeur» et motivé son entrée dans le monde humanitaire ? Au-delà de son propre engagement qu'il interroge avec beaucoup d'honnêteté, l'auteur embrasse ainsi l'infinie complexité recélée par toute cette aventure aux motivations et aux résultats parfois troubles, tant au niveau des individus dispensant ou recevant l'aide qu'à celui des institutions - des organisations humanitaires ou des Etats.

Damien Personnaz pose ainsi plus de questions qu'il n'apporte de réponses, les rares convictions, très nuancées, ayant néanmoins survécu à l'euphorie naïve et rigide de sa jeunesse n'engageant que lui et laissant le lecteur libre de ne pas y adhérer. Un lecteur incité de plus à prolonger sa réflexion.

 

Travers de route s'inscrit ainsi parfaitement dans la ligne directrice des éditions de la Rémanence, toute jeune maison se consacrant à une "littérature actuelle ouverte sur le monde et les autres, et généralement réflexive". Et on soulignera la très bonne qualité de l'objet-livre : son format agréable à manier et sa typographie claire et aérée d'un grand confort de lecture.

 

 

 http://www.lulu.com/spotlight/as/images/231/41/70/w100-70041231-logo.JPG?20130217035151

Travers de route, Damien Personnaz, éditions de la Rémanence, 200 p. 

 

 

 

A propos de l'auteur :

 

Damien Personnaz est un journaliste, écrivain et géographe franco-suisse. Après des études de géographie tropicale à Bordeaux et de géopolitique à Genève, il devient journaliste dans un quotidien genevois avant de s’engager pendant plus de vingt ans auprès de la Croix-Rouge internationale et de l’UNICEF, en Afrique, en Asie et en Europe.

Passionné d’îles lointaines, difficiles d’accès et peu connues, il est l’auteur de Sept oasis des mers (2008) et de Cinq petits mondes (2013). Travers de route est le  premier de ses ouvrages consacré à son expérience humanitaire.

 

 

 

EXTRAIT :

 

Avant -propos

 

 p.11/15

 

 

Sur le site de l'éditeur : link

 

 

Publié dans Récit - carnet...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zarline 26/02/2015 16:28

Très beau billet! Je partage complètement ton avis sur cette lecture qui m'a bien fait cogiter. Entre ceux qui rejettent complètement tout aide apportée de l'extérieur et les idéalistes, il est assez rare de lire un témoignage aussi sincère sur l'humanitaire.